2011 : Une délégation sapouyenne à Mornant pour la signature de la charte de jumelage-coopération, concert de Bebey Prince Bissongo

2011 : Une délégation sapouyenne à Mornant pour la signature de la charte de jumelage-coopération, Concert de Bebey Prince Bissongo

Une délégation sapouyenne à Mornant pour la signature de la charte de jumelage-coopération
7 décembre 2011
En mars 2010, les deux conseils municipaux de Mornant (France) et de Sapouy (Burkina Faso) autorisaient leurs maires à signer la charte de jumelage/coopération unissant leurs deux communes. Il n'aura pas fallu moins de 18 mois pour concrétiser cette décision commune.

Depuis 2003, plusieurs Mornantaises et Mornantais avaient eu l'occasion de découvrir Sapouy mais jamais aucun Sapouyen ne s'était rendu à Mornant.  Nous avons donc souhaité que la signature de la charte ait lieu en France, mais ce n'était pas une petite gageure. Il aura fallu beaucoup de volonté pour que ce projet devienne réalité et près de deux mois de travail de notre président au Burkina pour que le maire de Sapouy et 6 autres représentants de sa commune atterrissent à l'aéroport Saint-Exupéry et passent une semaine à Mornant, du 5 au 12 décembre 2011.

Le 6 décembre 2011, au cours d'une cérémonie émouvante, les deux maires signaient la charte en mairie de Mornant, en présence de Monsieur le représentant de l'ambassadeur du Burkina Faso à Paris et de Monsieur Tougri représentant le Ministre des enseignements secondaire et supérieur du Burkina Faso.

Après une semaine très chargée, nos amis repartirent pour Sapouy, bien décidés, comme nous, à faire prospérer les liens d'amitiés entre nos deux communes !
 
Bebey Prince Bissongo à Mornant à l'invitation d'Amitiés Mornant-Sapouy
19 mars 2011
Mornant n'était pas concerné par les élections cantonales du 20 mars. C'est donc pour une autre cause que de nombreux Mornantais s'étaient mobilisés ces dernières semaines et leur candidat a fait l'unanimité. Samedi soir, la salle Noël Delorme était pleine à craquer et les organisateurs ont dû refuser du monde. Ils étaient tous venus, certains de très loin, pour applaudir Bebey Prince Bissongo et son orchestre et ils n'ont pas été déçus. Pendant la première partie du concert, les 250 chaises disposées dans la salle n'ont pas suffi pour que tout le monde puisse s'asseoir ; mais même ceux qui avaient dû rester debout ont été subjugués par la musique distillée par cet artiste burkinabè de talent, guitariste virtuose à la voix envoutante. Quand il pose la guitare, c'est pour s'accompagner à la sanza, instrument traditionnel africain. Quant à ses comparses, qu'ils soient Lyonnais ou Bretons, ils n'hésitent pas à reprendre les refrains en Mooré, en Dioula ou en Fulfundé.

Après trois quarts d'heure d'écoute attentive, un grand nombre de spectateurs commençaient à avoir des fourmis dans les jambes et les provocations de Bebey, relayées par son percussionniste Akli Bekouche ne pouvaient que les inciter à bouger. C'est ainsi qu'après un petit entracte ou chacun pouvait déguster beignets de niébé, cakes ou bugnes et se désaltérer, la plupart des chaises ayant été empilées, tout le monde se retrouvait debout. Qu'ils aient moins de sept ans ou plus de soixante dix sept ans, la musique s'emparait d'eux et les entraînait dans la danse. Une mention spéciale pour Hugo qui, malgré une luxation de l'épaule gauche, a cependant tenu sa place à la trompette.
Il convient de rappeler que ce concert était organisé par l'association Amitiés Mornant-Sapouy et que le bénéfice était destiné à financer une partie du déplacement de la délégation qui devrait accompagner le maire de Sapouy (Burkina Faso) pour la cérémonie de signature de la charte de jumelage avec Mornant. Grâce au travail de tous les bénévoles, à la générosité de Bebey et à la présence d'un public venu en nombre et parfois de loin, l'objectif a été largement atteint.

Design by Anilougou